Lifestyle

LA BEAUTE NE TIENT A AUCUN FIL

Plus jeune – beaucoup plus jeune, j’ai longuement tenté de comprendre à quoi tenait la beauté d’une femme.

A 42 ans, je suis à présent certaine d’une chose : la beauté d’une femme ne tient en rien à son aspect extérieur.

On ne va pas se mentir : avoir une belle mise, de qualité et de bon goût aide à dresser un tableau impressionniste de votre personnalité et à mettre en valeur vos atouts extérieurs, tout en dénotant un amour certain pour les belles choses.

Mais on ne va pas se mentir non plus : certains femmes portent sur elles des milliers d’euros et ne dégagent rien d’autres que ces milliers d’euros, lorsque d’autres portent divinement du H&M ou du Zara.

Pourquoi ? La réponse est simple et tient, à mon avis, en un mot : le “porté”. Cet élément essentiel, inexplicable et très intime qui permet à certaines femmes de porter leurs vêtements comme elles portent leur vie, de manière élégante et gracieuse. Cet élément essentiel, inexplicable et très intime permet à certaines femmes de dégager une irrésistible aura, qu’elles soient en Dior ou en Gap.

Car, au risque d’enfoncer des portes ouvertes, la beauté vient réellement de l’intérieur et s’appelle – au choix – humanité, altruisme ou intelligence de la vie.

Vous me voyez donc aujourd’hui dans ma tenue préférée entre toutes – jeans, ballerines et pull car c’est la tenue dans laquelle je me sens la plus confortable. C’est également celle qui dénote le moins un quelconque souci de représentation sociale et va donc le plus vers la sincérité du moment.

Vous me voyez également aujourd’hui avec mon pull préféré, trouvé un jour de chance chez Monoprix (cette caverne d’Ali Baba, où l’on trouve notamment des couches pour la petite dernière, mais aussi des colliers), que je chéris pour son confort et sa couleur chinée.

Et, à l’heure où je vous écris (soit minuit et 56 minutes), je suis dans la même tenue (puisque l’interrogation sur la beauté de la femme est venue lors de la séance-photo), épuisée, avec une peau que je trouve crasseuse en ce moment, sans manucure digne de ce nom et affalée avec l’ordinateur sur le canapé.

Et pour autant : je ne peux pas vous dire que je me sente moins belle qu’en robe Dior, toute reposée et manucurée, car je sais que ma beauté ne tient certes pas à un fil, qu’il soit de chez Dior ou de chez Monop’, mais bien à mon tissage émotionnel.

 

L1000060_2

L1000070

L1000081_2

L1000079_2

L1000090_2

L1000130_2

L1000188_2

Pull Monoprix – Jean JCrew – Ballerines Repetto – Lunettes de soleil Chanel – Cabas Vuitton agrémenté d’un pompon en fourrure Fendi – Manteau Max Mara

you may also like

Pas de commentaire